Venise : une taxe de débarquement pour entrer dans la ville

Désormais, chaque visiteur est soumis au paiement de la taxe de séjour pour pouvoir entrer à Venise. Cette taxe de débarquement serait mise en application à partir du mois de mai. Le montant de ladite redevance variera en fonction de la saison. Quoiqu’il en soit, il se situera entre 2,50 à 10€.

La légalité de la taxe de débarquement à Venise

Pendant longtemps, Venise a rencontré de grande difficulté dans la gestion de son industrie du tourisme. En effet, elle attire plus de 30 millions de touristes chaque année. Auparavant, la taxe ne s’appliquait qu’aux visiteurs séjournant dans un hôtel. Les dirigeants sont le coup de la pression face à la prochaine décision de l’Unesco d’inscrire ou non Venise dans sa liste de patrimoine en péril. Une décision qui sera attendue  au mois de juillet 2019.

Pour redonner à la ville sa splendeur et  améliorer la vie des habitants, une mesure exceptionnelle a été introduite dans la loi de finances italienne faisant payer aux visiteurs un ticket d’entrée. Elle a été récemment validée lors de l’adoption de ladite loi de finances par le parlement. La taxe de séjour est imputable à tous les visiteurs journaliers qui ne paient pas la taxe déjà inclue dans un séjour à l’hôtel ou toutes autres structures.

Comme nous l’avons déjà mentionné ci-dessous, le montant de la taxe d’entrée dans la Sérénissime diffère selon la période de l’année à laquelle vous décidez d’y séjourner. La redevance minimale a été fixée à 2,50 € et la maximale à 10€. Venise n’est pas la première à mettre en place cette taxe de débarquement. Les îles éoliennes et Lampedusa situé en Sicile la pratiquent déjà depuis longtemps.

L’objectif de la mise en place de cette taxe de séjour

L’introduction de cette mesure vise à mettre en place de nouvelles opportunités et du renouveau dans la gestion du tourisme de masse remplissant la Cité des Doges. Selon les dire du maire vénitien Brugnaro Luigi dans une vidéo sur Twitter « « A partir d’aujourd’hui, la taxe de débarquement dans le centre historique de Venise est légale. Cela nous aidera à mieux gérer la ville, à la maintenir propre et à offrir de meilleurs services aux visiteurs. »

D’après toujours les explications données par monsieur le maire Brugnaro, l’application de cette nouvelle mesure permettrait également d’apporter une meilleure amélioration des conditions de vie des habitants vénitiens. Effectivement, la municipalité vénitienne estime que cette nouvelle taxe pourrait générer une somme de 50 millions d’euros tous les ans. Cette somme servira d’une part à financer les coûts de sécurisation et de nettoyage de la ville. À noter que ledit coût a été supporté par les vénitiens eux-mêmes pendant de nombreuses années.